Processus de référence

Processus de référence

Les références à l’Accès coordonné proviennent des professionnels impliqués après des enfants/jeunes. Ils sont normalement mais non exclusivement des travailleurs sociaux, psychologues, gestionnaires de cas, intervenants auprès des jeunes employés par le secteur des services pour personnes ayant un trouble de développement ou de des services de protection. Le travailleur primaire identifie un enfant/jeune ayant des besoins spéciaux, multiples et complexes et communique avec un coordonnateur de l’Accès coordonné pour revoir les critères d’éligibilité et complète le formulaire de demande.

  • Les travailleurs sont encouragés à consulter le site internet de l’Accès coordonné pour s’assurer de compléter le formulaire de demande le plus récent
  • Les formulaires de demandes doivent inclure un document ou une évaluation qui confirme le diagnostique de l’enfant/jeune; un sommaire de la présentation de cas, la demande fait au comité et les consentements dument signés. Les consentements sont valides pour une période de 6 mois
  • Les formulaires de demande peuvent être envoyés par la poste, par courrier ou par télécopieur
  • Le travailleur primaire est responsable de compléter le formulaire de demande et soumettre toute autre documentation pertinente
  • Une fois reçu à l’accès coordonné, le dossier est révisé afin d’assurer que :
    • Les critères d’éligibilités sont rencontrés (voir le profil du client)
    • Tous les professionnels impliqués sont au courant de la demande et en accord
    • La documentation nécessaire est incluse au dossier
    • La demande est complète, précise et approprié
  • Le dossier est ensuite trié sous une des deux options suivantes:
  1. Équipe de résolution de cas de l’Accès coordonné par une référence directe à un des services accessible dans la trousse d’outils tels, du financement, programme de répit de Christian Horizon’s
  2. Le comité de résolution de cas. Le comité sera accédé dans le cas ou :
    • la solution la plus appropriés pour répondre aux besoins n’est pas claire
    • de multiples échecs du système sont notés au dossier
    • une solution exceptionnelle est nécessaire pour produire une différence
    • il y a un besoin pour la collaboration entre plusieurs agences

Note: L’Accès coordonné peut inviter des membres ad hoc au comité s’il est jugé bénéfique, approprié et dans le meilleur intérêt de l’enfant/jeune. Les membres ad hoc sont : les conseils scolaires, les services de support communautaire intégré, l’Association canadienne pour la santé mentale, le Bureau des services à la jeunesse, Crossroads Children’s Centre et les pourvoyeurs de services  résidentiels, de répit et autres.